Introduction et simulation rachat de credit

Avant l’ère de l’évolution d’Internet, les emprunteurs ont été obligés de se déplacer auprès d’une banque pour bénéficier des avantages du rachat de crédit. Toutefois, actuellement, toutes sortes d’opérations liées au regroupement de prêts, surtout la simulation rachat de credit, peuvent se faire en ligne. Il existe, en ligne, de plusieurs simulateurs de rachat de prêts. Ils sont mis à disposition des emprunteurs sur les plateformes des banques et courtiers afin de leur permettre de cerner les possibilités de leur projet. La simulation rachat de credit est donc une étape importante pour bien préparer sa demande de rachat de prêts.  

Les origines de la simulation rachat de credit

simulation-rachat-de-credit.jpg

L’histoire du regroupement des crédits en un seul remonte aux années 1980. Il a été lancé dans le but d’amoindrir les charges de remboursement face à de nombreux types de crédits (immobilier, renouvelable, à la consommation…). Mais la simulation rachat de credit n’est réellement pas une idée des banques, mais celle des courtiers IOB ou intermédiaires en opérations de banque. Cette solution ne concerne pas non plus que les banques modernes, sachant que celles traditionnelles ne disposent pas des produits financiers correspondant au regroupement de prêts. Avec l’évolution d’Internet, la simulation rachat de credit en ligne a vu le jour. Ainsi, sans sortir de chez lui, un emprunteur peut déjà réaliser une étude de faisabilité de son projet de regrouper tous ses prêts.

La concurrence des établissements de rachat de crédit

la-concurrence-des-etablissements-de-rachat-de-credit.jpg

La concurrence des établissements spécialisés dans la simulation rachat de credit est actuellement très rude. Les emprunteurs profitent de cette situation pour profiter des baisses de taux tout en mettant à jour leurs finances. En réalité, pour s’émerger face à la concurrence féroce, chaque établissement de rachat de prêts propose l’allègement des mensualités ainsi que la réduction de la durée du remboursement des encours.

 

Author: Christopher Mangin

Share This Post On